AFRIQUE FOOT

À l'écoute
Urgent
Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)

Brèves Afrique foot

Publié le • Modifié le

Plus de poursuites contre Amaju Pinnick, le président de la fédération nigériane

Un tribunal nigérian a décidé mardi 5 novembre d'abandonner les poursuites contre Amaju Pinnick, le président de la fédération nationale de football (NFF), ainsi que contre quatre  de ses collègues, dans une affaire très médiatisée dans un pays gangréné par la corruption. Les dirigeants du football nigérian étaient sous le coup de 17 chefs d'accusation, allant de l'omission de déclaration d'actifs au détournement de 8,4 millions de dollars (7,5 millions d'euros) versés à la NFF par la Fifa en vue de la participation du Nigeria à la Coupe du Monde 2014. La juge de la Haute Cour de Justice d'Abuja, Ijeoma Ojukwu a déclaré n'avoir pas « d'autres choix » que d'abandonner les poursuites. En effet, en septembre, le gouvernement a dissout l'agence anti-corruption en charge de cette enquête - Special Presidential Panel On Recovery Of Public Property, SPIP-, après un scandale de corruption en son sein. Le procès avait été sans cesse ajourné depuis que M. Pinnick et ses collègues avaient été inculpés en mai, mais ne se présentaient jamais aux convocations de la justice.