AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Sports Football Côte d'Ivoire

Publié le • Modifié le

Didier Drogba pourrait se porter candidat à la présidence de la FIF

media
Didier Drogba réfléchit actuellement à une candidature à la tête de la Fédération Ivoirienne de Football. Reuters/Dylan Martinez

« Si toutes les conditions sont réunies, pourquoi pas », explique Didier Drogba lors d’un entretien accordé à l’émission Radio Foot Internationale ce vendredi 9 août. L’ancien joueur de Chelsea structure un projet avant de se lancer dans la course. L’élection du prochain président de la Fédération Ivoirienne de Football aura lieu en fin d’année.


Didier Drogba, retraité des terrains depuis l’an passé, pourrait-il être candidat à la prochaine élection du président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) ? Interrogé par RFI, l’ancien joueur de Chelsea sait que son nom est cité dans les médias. L’élection devrait avoir lieu en fin d’année.

« Je connais bien le football ivoirien »

« C’est quelque chose qui peut m’intéresser, car je connais bien le football ivoirien », avance pour le moment l’ancien international. « J’ai été en équipe nationale pendant plusieurs années et j’ai côtoyé beaucoup de dirigeants », ajoute-t-il. S’il avoue encore hésiter, Didier Drogba, 41 ans, y réfléchit sérieusement. « Si toutes les conditions sont réunies, pourquoi pas », avance-t-il. La FIF est actuellement dirigée par Augustin Sidy Diallo, contesté par une majorité des dirigeants de clubs du pays.

Le champion d'Europe a « envie » d’apporter son expérience au football ivoirien et africain. Il pose un regard aiguisé sur la situation du ballon rond en Côte d’Ivoire. « Nous avons vécu de belles années avec la génération précédente (titre de champion d’Afrique en 2015 en Guinée équatoriale, ndlr). Maintenant, même si nous avons de bons joueurs, il va falloir franchir un cap », lance Didier Drogba.

►À lire aussi : Didier Drogba, légende vivante du foot africain, officiellement retraité

La Côte d’Ivoire avait été éliminée dès le premier tour lors de la CAN 2017 au Gabon (deux nuls et une défaite), et en quarts de finale lors de la CAN 2019 en Égypte face à l’Algérie aux tirs au but. En outre, les Éléphants n’ont pas participé au Mondial 2018 en Russie. « Nous avons permis à la Côte d’Ivoire de participer à trois Coupes du monde d’affilée, et nous étions déçus de ne pas voir l’équipe lors de la dernière », regrette-t-il.

« Il faut aider les clubs et les centres de formation »

Au-delà du travail à effectuer pour l’équipe A, Drogba avance : « Il faut s’attacher à un projet de renaissance dans tous les secteurs et avoir notamment une vision pour la formation des jeunes. » Il n’y a actuellement aucun Championnat de jeunes et féminin en Côte d’Ivoire. Didier Drogba insiste notamment sur les infrastructures pour faire émerger les nouvelles générations. La Côte d’Ivoire doit accueillir la CAN en 2023.

« Il faut aider les clubs et les centres de formation à se développer et à se structurer comme en Europe ou en Amérique du Sud », précise celui qui a évolué en Europe, en Asie et aux États-Unis. « J’ai pu voir ce qui était positif et ce qui l’était moins. C’est une expérience que je peux apporter en rassemblant plusieurs personnes autour du foot ivoirien », argumente Didier Drogba qui pourrait dans un premier temps organiser des États généraux du foot ivoirien. « Il pourrait en sortir beaucoup d’idées », avance-t-il.

La situation actuelle au sein de la FIF est complexe. Un GX (regroupant des clubs et groupements d'intérêt membres actifs de la Fédération ivoirienne de football) combat actuellement le président en place. « Si jamais je décide de me lancer et de me porter candidat, je ne viendrais pas pour prendre parti pour l’un ou pour l’autre, mais pour rassembler, précise Drogba. Il faut oublier les querelles personnelles, penser au pays et faire avancer le football ivoirien. On doit parler avant tout de développement. »

Didier Drogba se verrait bien travailler avec d’autres anciens joueurs de l’équipe A qui ont eux aussi ont permis de faire briller la Côte d’Ivoire sur le continent et au-delà.

Propos recueillis par Annie Gasnier

Chronologie et chiffres clés