AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Football Sports RDC

Publié le • Modifié le

[Info RFI] RDC: pas d’appel à candidatures pour remplacer Ibenge, selon Omari

media
Constant Omari, président de la Fecofa, le 1er décembre 2017, à Moscou. Yuri KADOBNOV / AFP

Après le départ de Florent Ibenge à la tête des Léopards, c'est désormais l'actuel directeur technique national Christian N’sengi-Biembe qui assurera la transition pour au moins six mois selon le président de la Fecofa, Constant Omari, joint par RFI.


Florent Ibenge a quitté son poste de sélectionneur de la RDC mercredi 7 août après un entretien avec le président de la Fédération congolaise de football association, Constant Omari. Joint par RFI ce jeudi 8 août, Constant Omari explique le départ de Florent Ibenge et annonce la suite pour les Léopards.

« Après cinq années passées à la tête des Léopards, Florent Ibenge estimait qu’il devait se consacrer uniquement à l’AS Vita club », indique Constant Omari. « Je respecte son choix. Après cinq années, c’était normal que les choses évoluent », ajoute-t-il.

« Notre modèle a été suivi dans plusieurs pays d’Afrique »

Désormais, la RDC doit se trouver un nouveau sélectionneur. Mais ce n’est visiblement plus à l’étranger que le pays a l’intention de trouver le successeur de Florent Ibenge.

« En nommant Ibenge, nous avons été des précurseurs, avance Constant Omari. Notre modèle a été suivi dans plusieurs pays d’Afrique. Je pense que les entraîneurs locaux réussissent mieux en connaissant la psychologie et la culture du pays. » La Fédération a donc décidé de privilégier la continuité et a demandé au directeur technique national Christian N’sengi-Biembe d’assurer la transition environ 6 mois et de devenir le sélectionneur.

Ensuite, il y aura une évaluation et la Fédération lancera un appel à candidatures si « les résultats ne sont pas probants ». Pourtant, des noms de sélectionneurs étrangers commençaient déjà à circuler. « Nous allons pour le moment privilégier les valeurs nationales », assure Constant Omari.  

Quant à Florent Ibenge, il pourrait être incorporé au sein de l’équipe technique nationale pour faire partager son expérience.

Propos recueillis  par Eric Chaurin et Alejandro Valente

Chronologie et chiffres clés