AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Football Sports Ligue 1 France Algérie Portraits Afrique Foot

Publié le • Modifié le

Ligue 1: Zinédine Ferhat au carrefour de sa carrière

media
Zinédine Ferhat avec le maillot du Havre. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Après trois années en Ligue 2 au Havre, l’Algérien Zinédine Ferhat arrive dans l’élite française où il sera un des nouveaux visages. L’ancien joueur de l’USM Alger, 26 ans, milieu offensif, pourrait faire les beaux jours de Nîmes avec un contrat qui court sur trois saisons.


Recordman des passes décisives en Ligue 2, avec vingt unités au compteur lors de la saison 2017-2018, l’ancien prodige de l’USM Alger est resté trois années au Havre avant de se voir offrir une place dans l’élite française.

« Un joueur propre qui joue juste »

Celui qui est passé par la JS Kabylie et l’Académie de la Fédération algérienne de football lors de ses années en junior était en fin de contrat. Déjà lors de sa première saison au Havre, il avait réussi à faire parler de lui avec 3 buts et 8 passes décisives.

« Techniquement, c'est un joueur propre qui joue juste, évidemment avec une qualité de passe au-dessus de la moyenne. Il est intelligent, il ne va pas chercher à régaler par des roulettes ou des passements de jambes. Il va jouer simple, et ça c'est très important », analysait le Fennec Carl Medjani pour France Football en mai 2018.

Le finaliste de la Ligue des champions africaine (2015), qui a remporté deux championnats d’Algérie (2014 et 2016), sera donc un des nouveaux visages de la Ligue 1. À 26 ans, inconnu du grand public, il compte huit sélections avec les Fennecs. Il avait été testé par Vahid Halilhodzic contre la Slovénie en mars 2014 juste avant le Mondial au Brésil.

Un caractère bien trempé

Mais le jeune homme qui a mis plus de temps prévu pour quitter Le Havre traîne aussi des casseroles. Il s’était vu infliger une suspension de toutes les équipes nationales algériennes, pour s’être absenté du stage des Fennecs olympiques, qui préparaient les JO de Rio. À l’époque, il avait refusé de répondre à la convocation de la commission de la discipline de la Ligue algérienne. Zinédine Ferhat avait expliqué avoir eu l’autorisation du sélectionneur national pour s’absenter du stage et aller signer un contrat au profit d’un club français.

Après sa deuxième saison réussie avec Le Havre, Zinédine Ferhat avait envie d’un nouveau challenge. Du coup, il avait séché une partie de la préparation avec ses envies d’ailleurs. Et il avait fait amende honorable : « Je demande pardon à tous ceux qui ont pensé qu’il s’agissait d’une insulte vis-à-vis du club […] Je sais maintenant qu’il ne faut plus jamais prendre de décision sur un coup de tête. Je me suis d’ailleurs rapidement excusé auprès du staff et des joueurs », avait-il déclaré. Le Havre ne voulait pas lâcher Zinédine Ferhat, encore sous contrat jusqu'à juin 2019.

« La Ligue 2, c'est le tremplin parfait pour se former tactiquement et acquérir la mentalité d'un joueur professionnel. J'espère que le HAC va monter, sinon, il doit passer un cap, il en a les moyens », avait indiqué son compatriote Madjid Bougherra toujours dans les colonnes de France Football.

Chronologie et chiffres clés