AFRIQUE FOOT

À l'écoute

CAN 2019 Football Mauritanie Tunisie Sports CAN

Publié le • Modifié le

CAN 2019: malmenée par la Mauritanie, la Tunisie passe en 8e aux forceps

media
Le Tunisien Wahbi Khazri à la lutte avec le Mauritanien Abdoul Ba le 2 juillet 2019 au stade de Suez. REUTERS/Suhaib Salem

La Tunisie, tenue en échec par la Mauritanie (0-0), est qualifiée pour les huitièmes de finale de la CAN sans vraiment convaincre. Face à des Mourabitounes magnifiques de courage et de volonté, les Aigles de Carthage ont tremblé jusqu’au bout avant de valider leur billet pour le prochain tour.


De notre envoyé spécial au Caire,

La Tunisie est qualifiée pour les huitièmes de finale de la CAN 2019, et c’est vraiment ce qu’il faut retenir au terme d’un match où elle est passée près de l’élimination, et après un premier tour très décevant. On attendait plus de ces Aigles mondialistes qu’une série de trois matches nuls et trois points qui les propulsent au second tour.

La Mauritanie, elle, a fait ce qu’elle pouvait. Même plus pour cette équipe qui découvre la CAN cette année. Elle a été plus entreprenante, a eu des occasions pour réussir l’impensable exploit, mais la route s’arrête là. La Tunisie a été bousculée par l’engagement, parfois limite, des Mourabitounes. Les Aigles de Carthage ont été contrariés, surtout en première période par l’impact des Mauritaniens. Ils n’ont jamais pu véritablement poser le ballon et développer leur jeu, abusant des longs ballons vers Khazri pour se sortir du pressing adverse.

En face, la Mauritanie, avec les déboulés de Diakité, les montées incessantes de Diaw, et l’abattage du duo Coulibaly-Yaly impressionne et fait peur à son adversaire. Elle aura la meilleure occasion du match à la 37e minute, quand El Hacen transperce la défense, élimine son défenseur, mais rate son duel face à Hassen.

Les Mauritaniens courent, taclent, défendent, et même le dernier rempart, Souleymane, est là sur un tir cadré Msakni (40e)

Le courage de Diarra

Giresse et ses hommes ne trouvent pas de solution. Khenessi rentre à la place de Srafi dès le retour des vestiaires et se procure la première occasion avec une reprise de la tête qui ne passe pas loin du cadre sur corner. On ne le reverra plus.

Les Mourabitounes ont joué un match à la volonté et au courage à l’image de Diadié Diarra qui s’est déboité le coude et qui est revenu sur le terrain pour finir le match. Il ne tiendra que cinq minutes, avant d’être remplacé par Guidileye Diallo.

Il a manqué à cette Mauritanie un soupçon de chance et de justesse dans les dernières transmissions pour punir une Tunisie qui l’aurait bien méritée. L’aventure continue pour les Aigles de Carthage, mais, il faudra montrer autre chose pour passer les huitièmes de finale. Pour la Mauritanie, il y aura peut être des regrets, mais une grande fierté d’avoir tout donné.

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

► Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

Chronologie et chiffres clés