AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Sports Football féminin Cameroun Mali

Publié le • Modifié le

CAN 2018: les Camerounaises, troisièmes, joueront la Coupe du monde en France

media
Les Camerounaises ont battu les Maliennes lors de la "petite finale" de la CAN 2018 au Ghana (4-2). Elles joueront le Mondial 2019 en France. Courtesy of CAF

Le Cameroun a eu raison du Mali vendredi lors du match pour la troisième place de cette CAN 2018 à Cape Coast, au Ghana. Les Aiglonnes maliennes sont longtemps restées dans la roue de leurs adversaires mais ont finalement cédé (4-2). Le Cameroun se qualifie ainsi pour la deuxième fois de son histoire pour la Coupe du monde.


Troisièmes en 2012, finalistes malheureuses en 2014 et en 2016, les Camerounaises enchaînent un quatrième podium continental. Après la déception de la défaite en demi-finale face au Nigeria mardi, les Lionnes indomptables ont achevé cette Coupe d’Afrique des Nations sur une note positive ce vendredi 30 novembre face au Mali, leur adversaire dans cette « petite finale » pour la troisième place.

Abena frappe deux fois en première période

Les Maliennes, qui n’avaient jamais passé le premier tour d’une CAN avant cette édition 2018, ont proposé vingt premières minutes solides au Cape Coast Sports Stadium, théâtre de cette avant-dernière rencontre de la CAN 2018. Sur la pelouse ghanéenne, les Aiglonnes ont dominé territorialement et dans le jeu avant de se faire cueillir par le réalisme camerounais.

Profitant d’un bon travail en percussion de Marlyse Bernadette Ngo Ndoumbouk, Ninon Abena n’a pas laissé passer la première occasion du Cameroun. A 5,5 mètres de la ligne de but, la milieu de terrain a fait mouche (32e). Cette même Abena a fait le break quelques minutes plus tard d’une bonne reprise de volée sur un centre tendu de Claudine Meffometou Tcheno (40e).

Les Maliennes ont bien réagi avant de craquer

Le Mali, groggy, a quand même réagi au meilleur des moments. Juste avant la pause, Fatoumata Diarra a réduit l’écart d’une frappe en pivot (44e). Un premier but très important, car en seconde période, les Aiglonnes sont parvenues à refaire surface en poussant Aurelle Awona à tacler dans sa surface et à finalement marquer contre son camp (56e). A 2-2, tout était alors relancé.

Mais l’incertitude ne s’est pas installée longtemps côté camerounais. Carl Ngachu Enow a procédé à un coaching gagnant en faisant entrer en jeu Gabrielle Onguéné. Quatre minutes après son apparition sur la pelouse, l’attaquante a profité d’un mauvais renvoi malien pour remettre le Cameroun devant au score d’une frappe flottante dans la lucarne (62e). Les Maliennes ne s’en relèveront pas, malgré une occasion en or ratée par Bassira Touré à un quart d’heure du coup de sifflet final. Dans le temps additionnel, la capitaine Christine Manié clôt les débats sur un coup franc lointain (90+2e).

Les Camerounaises avec les Nigérianes et les Sud-Africaines au prochain Mondial

Avec cette victoire, les Camerounaises restent dans le top 3 des nations d’Afrique. Et on connaît désormais les trois représentants continentaux de la prochaine Coupe du monde féminine, qui aura lieu en France en 2019 (du 7 juin au 7 juillet). Le Nigeria et l’Afrique du Sud, qui s’affronteront samedi en finale de la CAN 2018, étaient déjà assurés d’y être. Le Cameroun est le troisième et dernier qualifié. Ce sera la deuxième fois que les Lionnes indomptables joueront un Mondial. En 2015, pour leur première participation, elles s’étaient hissées en huitièmes de finale. La Chine avait mis fin à leur parcours. Nul doute que l’été prochain, les Camerounais chercheront à faire mieux.

Chronologie et chiffres clés