AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Football Ligue des champions CAF Sports Angola

Publié le • Modifié le

Ligue des champions: Primeiro de Agosto pour écrire l’histoire

media
Les joueurs du Primeiro de Agosto, le 30 septembre 2018. JOAO DE FATIMA / AFP

Vainqueur 1-0 en demi-finale aller de la Ligue des champions, Primeiro de Agosto peut devenir le tout premier club angolais à disputer la finale de la plus prestigieuse coupe d’Afrique. Pour cela, les Luandais devront résister sur le terrain de l’Espérance Tunis, ce 23 octobre 2018, en Ligue des champions CAF.


Après le Tout Puissant Mazembe (RDC), Primeiro de Agosto va-t-il écarter un autre grand club d’Afrique, en coupe continentale ? Le club congolais affronte en effet l’Espérance Tunis (Tunisie), ce 23 octobre 2018, en demi-finale retour de la Ligue des champions (C1), après avoir gagné le match aller 1-0.

Les « Militaires » – le club est lié aux Forças Armadas Angolanas (FAA) – sont en ballotage favorable même s’ils se méfient grandement de l’arbitrage en Tunisie. « L’arbitre du match aller était mauvais et il nous a fait beaucoup de mal, s’insurgeait l’entraîneur du Primeiro, Zoran Manojlovic ‘Maki’, auprès de l’AFP. Je ne crains pas l’Espérance mais seulement d’autres facteurs comme l’arbitrage ».

A Lunda, la rencontre avait été hachée et marquée par plusieurs vilains gestes, de la part des deux camps. Les Angolais avaient trouvé la faille à la 80e minute sur une frappe lointaine de Pedro.

Première finale angolaise depuis 2001 ?

Depuis le début de la compétition, le bilan du Primeiro de Agosto est de 6 victoires, 3 nuls, 2 défaites, 13 buts marqués et 7 encaissés.

En quarts de finale, « Os Rubro e Negros », les « Rouges et Noirs », avaient décroché leur qualification grâce aux exploits du gardien de but Adao "Tony" Cabaça. Ce dernier avait notamment arrêté deux penalties face aux « Corbeaux ».

Le portier n’est toutefois pas le seul atout du champion d’Angola et actuel leader au classement de la Girabola (première division nationale). Le club omnisports peut aussi compter sur le talent de son milieu offensif Geraldo, passé par le Brésil, et la solidarité d’un groupe très largement composé de joueurs locaux (deux Congolais et trois Nigérians complètent l’effectif). Le tout est chapeauté par un Manojlovic qui a effectué une partie significative de sa carrière au Portugal et en Angola.

Ce mardi, le Serbe et ses protégés peuvent entrer dans la légende du football africain. Aucun club angolais n’a jamais atteint la finale de C1, ni remporté une coupe d’Afrique. Les formations du pays ont échoué au pied de la dernière marche du podium, à quatre reprises [1].


[1] En Coupe de la Confédération, Primeiro de Maio en et Petro Atletico Luanda en 1997. En Coupe des vainqueurs de coupe, Primeiro de Agosto en 1998 et Interclube en 2001.

Chronologie et chiffres clés