AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Football CAN 2019 Gabon Sports

Publié le • Modifié le

Gabon: vers un départ du coach José Antonio Camacho

media
L'Espagnol José Antonio Camacho. RFI / Pierre René-Worms

Le ministère des Sports du Gabon souhaite mettre fin au contrat du sélectionneur de l’équipe nationale de football, José Antonio Camacho, ou tout du moins ne pas le prolonger au-delà de son échéance, en novembre 2018. Sous la direction de l’Espagnol, les « Panthères » ont enchaîné les contre-performances.


Sauf surprise, José Antonio Camacho ne sera pas reconduit dans ses fonctions de sélectionneur de l’équipe nationale de football du Gabon. L’Espagnol pourrait même ne pas aller au terme de son contrat prévu en novembre 2018. C’est tout du moins ce que le ministre des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP). « J'ai convoqué la Fegafoot (fédération gabonaise de football, Nldr) ce matin pour signifier que nous n'acceptons pas les contre-performances de l'équipe nationale, a-t-il souligné à l’AFP. J'ai demandé qu'on propose une solution intermédiaire, car M. Camacho est sous contrat jusqu'au mois de novembre. J'ai demandé qu'on lui signifie que cela ne sera pas reconduit ». Alain-Claude Bilie-By-Nze a ajouté : « Il y a des problèmes, nous devons les régler, et si l'entraîneur fait partie des problèmes, il faut (le) régler. »

Cette sortie fait suite aux mauvais résultats des « Panthères », tenues en échec par le Burundi en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 et battues à domicile par la Zambie en match amical.

Un bilan catastrophique

José Antonio Camacho, ancien grand joueur du Real Madrid et de l’équipe d’Espagne, avait été nommé en novembre 2016, quelques semaines avant le coup d’envoi de la CAN 2017 au Gabon. L’ex-sélectionneur de l’Espagne et de la Chine n’avait pu éviter une élimination dès le premier tour du tournoi. Sa désignation tardive avait pu servir d’excuse.

Mais, deux ans plus tard, son bilan est catastrophique, avec 2 victoires contre 5 défaites, 9 nuls, 9 buts marqués et 16 encaissés, le tout en 16 rencontres officielles. Seul coup d’éclat : une victoire 2-1 en Côte d’Ivoire, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Malgré des joueurs de talent comme l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang et le milieu de terrain Mario Lemina, le football gabonais est en pleine rechute. Avec 1 point pris en deux matches de qualifications pour la CAN 2019, pas sûr que les Gabonais soient de la fête au Cameroun voisin, l’été prochain… Ils joueront leur survie dans le groupe C, en octobre, avec une double confrontation face au Soudan du Sud. Avec ou sans Camacho sur le banc.

Chronologie et chiffres clés