AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Coupe du monde 2018 Maroc Entretiens Coupe du monde 2018

Publié le • Modifié le

L’œil de Patrice Neveu: «Avec ses matches amicaux, le Maroc est en confiance»

media
Medhi Benatia (c) capitaine exemplaire des Lions de l'Atlas durant les qualifications pour le Mondial 2018. Marco BERTORELLO / AFP

Ancien entraîneur notamment au Maroc, en Tunisie et sélectionneur de la RDC, de la Guinée et de la Mauritanie, le technicien français Patrice Neveu jette un œil aiguisé sur les chances des cinq équipes africaines en lice au Mondial 2018 en Russie. Il tire pour RFI les enseignements des trois matches amicaux du Maroc avec deux victoires face à la Slovaquie et l’Estonie et un nul contre l’Ukraine.


Sur les matches amicaux, il faut être prudent sur le constat.  Le Maroc a fait de bonnes prestations, mais je ne voudrais pas que cela lui porte préjudice en lui mettant une pression supplémentaire. Si on prend par exemple le parcours du Nigeria en amical, on peut se dire que Gernot Rohr, le sélectionneur, malgré un bilan moyen, saura en tirer des enseignements avant de rentrer dans la compétition.  Pour les sélectionneurs, ces confrontations permettent de juger de l’état de forme de chacun et de tester plusieurs systèmes de jeu. C’est aussi le moment de visualiser les adversaires à l’approche de la compétition.

C’est sûr que le Maroc a fait le plein de confiance et que son sélectionneur Hervé Renard a certainement réussi à dégager un groupe qui débutera lors du premier match face à l’Iran (le 15 juin à Saint-Pétersbourg). A titre d'exemple, si on prend le match de l’équipe de France face aux Etats-Unis (1-1), j’ai senti que les joueurs tricolores n’avaient qu’une envie, entrer dans la compétition. Ils n’ont peut-être pas joué à fond par peur d’une blessure ou par fatigue après un travail intense. C’est pour cela que les résultats des matches amicaux restent aléatoires pour la suite du parcours.

Si le Maroc s’est rassuré, il a aussi certainement réveillé les adversaires qui doivent se dire désormais : « Attention à eux ! » Le premier match sera le vrai enseignement pour dire si les Lions de l’Atlas auront la possibilité ou non d’aller au-delà du premier tour. Finalement, à part l’Espagne qui semble inabordable, le groupe est ouvert avec l’Iran et le Portugal ! Dans quelques jours, on verra ce que les équipes africaines sont capables de faire durant ce Mondial 2018. Et si elles sont deux à passer le premier tour comme en 2014 au Brésil, ce sera déjà une bonne chose. Et le Maroc pourrait être l’une d’entre elles.

Calendrier des matchs, résultats et classement des équipes

Toute l'actualité de la Coupe du monde 2018
RFI

 

Chronologie et chiffres clés