AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Football Guinée Sports

Publié le • Modifié le

Guinée : le Belge Paul Put nommé sélectionneur du Sily

media
Le Belge Paul Put. RYAD KRAMDI / AFP

Paul Put a été désigné sélectionneur de l’équipe de Guinée, ce 2 mars 2018 à Conakry. Vice-champion d’Afrique 2013 avec le Burkina Faso, il succède au Guinéen Kanfory Lappé Bangoura. Il devra notamment qualifier le « Sily National » pour la Coupe d’Afrique des nations 2019. Le Belge doit encore signer un contrat dont la durée n'a pas été précisée.


La Fédération guinéenne de football (Féguifoot) a désigné Paul Put sélectionneur de son équipe nationale A, ce 2 mars 2018 à Conakry, après avoir reçu plus de 100 candidatures (dont une vingtaine non prises en compte envoyées car hors-délais).

L’heureux élu devait entre autre accepter de vivre en Guinée, participer au développement du football guinéen, parler français et disposer d’une solide expérience africaine. « Il fallait quelqu’un qui, au minimum, soit allé en finale ou demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations, a énoncé Antonio Souaré, le président de la Féguifoot, lors d’une conférence de presse. Ou qui ait au minimum participé à la Coupe du monde ou aux barrages pour la Coupe du monde. Quand vous voulez devenir grand, il faut choisir de grandes personnes ».

La Féguifoot a donc estimé que le Belge de 61 ans, qui n'a pas encor signé de contrat, répondait à ces critères. Il est vrai qu’il dispose d’un solide CV sur le continent. Celui qui a entraîné de nombreux clubs belges (de 1988 à 2006) avant d’atterrir en Gambie (2008-2011) a notamment conduit l’équipe du Burkina Faso en finale de la CAN 2013 (défaite 1-0 face au Nigeria) et en barrages d’accès au Mondial 2014 (face à l’Algérie).

Sélectionneur du Kenya il y a encore quelques jours

Après une CAN 2015 ratée avec les « Etalons », Paul Put s’était offert un intermède en Jordanie (2015-2016) avant de revenir en Afrique, au club USM Alger (2016-2017), puis à la tête du Kenya (2017-2018).

La nomination de l’Anversois peut d’ailleurs surprendre. Il y a quelques jours encore, il dirigeait la sélection kényane. La Fédération avait en effet annoncé son départ pour des « raisons personnelles » après trois mois seulement. L’intéressé, lui, a justifié sa démission par le manque de moyens alloués aux « Harambee Stars » dans la course à la qualification pour la CAN 2019.

« La Guinée est un vrai challenge pour moi, car je dois trouver un groupe compétitif. Il va falloir aussi être fort psychologiquement comme je l’avais fait avec le Burkina Faso. Je suis ici pour travailler et j’ai de l’ambition. On doit se qualifier pour 2019 et c’est un premier objectif. Ensuite, il faudra voir sur le long terme pour le Mondial 2022 », indique Paul Put au micro de RFI.   

Emmener le « Sily National » de Guinée en phase finale, sera donc la principale mission de Paul Put, qui succède au Guinéen Kanfory Lappé Bangoura. La sélection guinéenne figure dans le groupe H des éliminatoires avec la Côte d’Ivoire, la Centrafrique et le Rwanda.

Chronologie et chiffres clés