AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Sports Football Coupe du monde 2018 Tunisie Nigeria

Publié le • Modifié le

Mondial 2018: la Tunisie et le Nigeria pour créer la surprise

media
En novembre 2017, le Nigéria d'Onyinye Ndidi avait dominé l'Argentine d'Enzo Perez. Les deux nations se retrouveront au Mondial 2018. Mladen Antonov/AFP

La Tunisie et le Nigeria vont devoir batailler pour sortir de leur groupe au vu du tirage au sort effectué à Moscou le 1er décembre. Les Aigles de Carthage devront faire face notamment à la Belgique et à l’Angleterre alors que les Super Eagles auront une nouvelle fois l’Argentine sur leur chemin.


De notre envoyé spécial à Moscou,

Les Aigles de Carthage se sont qualifiés pour le Mondial 2018 lors d’un dernier match assez décevant face à la Libye. Aujourd’hui, les voilà prévenus. Ils devront sortir le grand jeu face à la Belgique, au Panama et à l’Angleterre. « Nous souhaitons un groupe pas trop difficile », nous avait confié Tarak Dhiab, ancien joueur de l’Espérance de Tunis, juste avant le tirage au sort. « Il y a beaucoup d’outsiders, on voudrait créer la surprise », avait-il ajouté.

« J’ai toujours pensé qu’il n’y a pas de groupe facile et de groupe difficile, avance Nabil Maâloul, le sélectionneur tunisien. Dans le troisième chapeau, on savait que l’on allait tomber sur deux grandes nations du football. Je sais que la Belgique est supérieure et qu’elle pratique un beau football. Pour nous, le premier match face à l’Angleterre est décisif ». Les Aigles de Carthage, qui ont terminé premiers de leur groupe devant la République Démocratique du Congo, ont déjà croisé les Diables Rouges. Le premier affrontement s’était déroulé en février 1992 à Tunis et s’était terminé par une défaite belge (2-1). Leur deuxième duel s’était disputé lors de la Coupe du Monde 2002, en phase de poules, et s’était achevé sur un nul (1-1). Nabil Maâloul, qui a vécu beaucoup d’émotions dans le football se réjouit en tout cas d’être en Russie l’été prochain.

Rohr et ses Super Eagles prêts pour leurs immenses défis

Le Nigeria, invaincu en phase de qualification, qui a vécu un huitième de finale au Brésil face à la France lors du dernier Mondial, devra sortir le grand jeu dans le groupe de l’Argentine. « Cela va être un défi physique face aux Islandais, un défi technique contre les Croates, et un défi tout court face aux Argentins », avoue à RFI Gernot Rohr.

« Nous allons bien nous préparer et étudier nos adversaires, notamment la Croatie », avance le technicien allemand, qui compte jouer deux équipes européennes en amical en mars prochain. Le sélectionneur ne veut pas que ses joueurs s’installent dans un grand confort. Le Nigeria avait déjà affronté l’Argentine en 2014 au Brésil (2-3).  En amical, les joueurs de Gernot Rohr ont battu récemment l’Argentine sans Lionel Messi. Un exploit à réitérer avec cette fois celui que l’on considère comme un des meilleurs joueurs de la planète.

Chronologie et chiffres clés