AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Coupe du monde 2018 Tunisie RDC Football Sports

Publié le • Modifié le

Mondial 2018: le ticket russe pour la Tunisie, les regrets pour la RD Congo

media
Les supporters tunisiens fêtent la cinquième qualification de leur pays au Mondial. FETHI BELAID / AFP

La Tunisie va disputer sa cinquième Coupe du monde en 2018 en Russie. Un match nul lui a suffi face à la Libye samedi à Radès (0-0), mais les Aigles de Carthage ont souffert jusqu’au bout, d’autant que la RD Congo s’est imposée dans le même temps face à la Guinée (3-1).


Ce fut dur ! Et la Tunisie ne s’attendait certainement pas à souffrir autant devant la Libye (une seule victoire dans ces éliminatoires) qu’elle avait déjà battue chez elle 1-0. Il lui suffisait d’un point, et les supporters tunisiens pensaient logiquement s’offrir même les trois, et fêter en même temps la qualification dans leur antre de Radès, tout de rouge vêtu pour l’occasion. Mais la Tunisie est tombée sur une coriace équipe libyenne, qui semblait aussi jouer sa place à la Coupe du Monde, alors que cet espoir avait été éteint dès la 4e journée.

Les hommes de Nabil Maaloul ont pourtant pris la rencontre par le bon bout, asphyxiant leurs adversaires dès le début et pendant tout le premier quart d’heure. Mohamed Ben Amor (4e) sur un centre en retrait de Wahbi Khazri, Hanis Badri 11e, et encore Khazri (12e) ont tous eu une bonne opportunité d’ouvrir le score, mais le gardien des Chevaliers de la Méditerranée, Mohamed Nashnush a été impérial sur ces actions.

Les regrets de la RDC

Le portier libyen a passé sa soirée à écœurer les attaquants adverses. Chaalani (38e), Khenissi (39e) ou encore Msakni (43e, 55e), ont tous buté sur le dernier rempart libyen. Et plus le match avançait, plus la fébrilité des Tunisiens se faisaient sentir, d’autant que la RD Congo, qui devait compter sur un exploit des Libyens pour souffler la qualification à la Tunisie, venait d’ouvrir le score devant la Guinée (1-0).

Les Aigles de Carthage ont même eu des sueurs froides quand Mohamed Ghanudi s’est offert la plus grosse occasion libyenne (49e) en défiant Aymen Mathlouthi, sauveur des siens sur cette action.

Les Libyens, bien que déjà éliminés, ont joué le jeu jusqu’au bout, et la Tunisie pouvait souffler quand l’arbitre a sifflé la fin de la partie après cinq minutes irrespirables d’arrêts de jeu. Les Tunisiens vont ainsi disputer leur cinquième Coupe du Monde en Russie après 1978, 1998, 2002, et 2006.

De leur côté, les Congolais regretteront toujours cette rencontre de la 4e journée où ils ont mené 2-0 face à la Tunisie avant de se faire rejoindre dans le dernier quart. La qualification s’est sans aucun doute jouée à ce moment-là…

Coupe du monde 2018: calendrier, résultats et classements des éliminatoires

Chronologie et chiffres clés