AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Football Coupe du monde 2018 Sports

Publié le • Modifié le

Les représentants de l’Afrique en Coupe du monde 2018 se font désirer

media
Lors du match nul 2-2 entre les équipe de RD Congo et de Tunisie, le 5 septembre 2017 à Kinshasa, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de football. JOHN WESSELS / AFP

Aucune équipe africaine ne s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2018 de football (14 juin au 15 juillet), après quatre journées en éliminatoires. Seule certitude pour le moment : les sélections d’Algérie, du Cameroun, du Congo-Brazzaville et de la Guinée n’iront pas en Russie.


A deux mois de la fin des éliminatoires, aucune équipe africaine ne s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2018 de football prévue du 14 juin au 15 juillet en Russie.

Pourtant, sur chaque autre continent, au moins une sélection a déjà validé son billet pour le Mondial : le Brésil en Amérique du Sud, la Belgique en Europe, le Mexique en zone Concacaf [1], et l’Arabie Saoudite, la Corée du Sud, l’Iran ainsi que le Japon en Asie [2].

C’est dire si la lutte est âpre, depuis octobre 2016, entre les vingt équipes en lice, au dernier tour des éliminatoires africaines.

Cinq pays hors-course

Il y a une seule certitude à deux journées de la fin de ce mini-championnat où chaque pays joue six matches : cinq équipes sont désormais hors-course pour la qualification en Coupe du monde 2018. Il s’agit de la Guinée et de la Libye dans le groupe A, du Cameroun et de l’Algérie dans le groupe B, et du Congo-Brazzaville dans le groupe E.

Pour les Camerounais, champions d’Afrique, et pour les Algériens, c’est évidemment un échec retentissant. Les « Lions indomptables » et les « Fennecs » avaient en effet participé aux deux derniers Mondiaux, en 2010 et en 2014.

La sélection algérienne a sombré 1-0 à domicile face à celle de Zambie ce 5 septembre 2017, tandis que son homologue camerounaise avait concédé le nul 1-1 face au Nigeria, la veille.

Les équipes de Tunisie et du Nigeria en bonne position

Ces deux résultats combinés font les affaires de Nigérians qui recevront les Zambiens, le 7 octobre. Avec 10 points dans le groupe B, ils occupent la première place au classement, la seule qui soit qualificative pour la phase finale du tournoi [3].

Une position convoitée que les Tunisiens trustent dans le groupe A. Avec 10 points, les « Aigles de Carthage » ont maintenu leur avance comptable sur l’équipe de RD Congo (7 points) en décrochant le match nul 2-2 à Kinshasa, ce mardi. Les « Léopards » de RDC, qui joueront le 7 octobre en Libye puis début novembre face à la Guinée, ont-ils laissé passer leur chance d'aller en Russie ?

Les sélections ivoiriennes et burkinabè s’en sortent bien

Une question que n’auront pas à se poser les Ivoiriens et les Burkinabè, en attendant la 5e journée des éliminatoires, prévue du 6 au 8 octobre 2017.

La sélection ivoirienne a certes réalisé un match médiocre face au Gabon, vainqueur 2-1 à Bouaké. Mais, malgré cette contre-performance, elle est toujours première au classement du groupe C. Car l’équipe du Maroc n’a pas profité de ce faux-pas des « Eléphants » et reste donc deuxième. Les Marocains sont repartis de Bamako avec un nul 0-0. Un résultat qui n’élimine pas le Mali, par ailleurs, même si les « Aigles » ont désormais toutes les chances de suivre la Coupe du monde 2018 devant leur écran de télévision…

Dans le groupe D, l’équipe du Burkina Faso a, elle aussi, toujours son destin en mains, avant d’aller en Afrique du Sud et d’accueillir le Cap-Vert. Mais les « Etalons » sont désormais à égalité de points avec les Cap-Verdiens, vainqueurs 2-1 à Durban. Les Sénégalais ont en outre failli leur ravir la première place. Les « Lions de la Téranga » menaient en effet 2-1 à Ouagadougou ce 5 septembre, avant que l’attaquant Alain Traoré n’égalise sur coup franc pour le Burkina Faso.

Les Ghanéens ne lâchent pas

Dans le groupe E, enfin, les écarts au classement sont plus importants que dans le groupe C et surtout dans le groupe D. Les Egyptiens ont battu les Ougandais 1-0 et leur ont repris la première place. Les Ghanéens, qui ont écrasé le Congo à Brazzaville (5-1), n’ont toutefois pas dit leur dernier mot. Ils espèrent bien être encore en position de se qualifier pour la phase finale du Mondial 2018, lors de la dernière journée des éliminatoires, qui devrait avoir lieu du 10 au 12 novembre 2017.


[1] La Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes.
[2] L'Océanie n’a pas de pays qualifié directement pour la Coupe du monde 2018. L’équipe de Nouvelle-Zélande, vainqueur des éliminatoires océaniennes, devra en effet disputer un barrage face à une sélection sud-américaine. L'Australie, elle, prend part aux éliminatoires asiatiques, depuis quelques années.
[3] Les équipes classées premières de chacun des cinq groupes représenteront l’Afrique lors de la Coupe du monde 2018.

A (re)lire : Le calendrier, les résultats et les classement des éliminatoires africaines pour la Coupe du monde 2018 de football

COUPE DU MONDE 2018 : ETAT DES LIEUX EN AFRIQUE

Ils sont qualifiés : Aucun
Ils y sont presque : Nigeria, Tunisie
Ils sont quasiment éliminés : Mali
Ils sont éliminés : Algérie, Cameroun, Congo-Brazzaville, Guinée, Libye