AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Sports Football Ligue 1 Algérie

Publié le • Modifié le

Rachid Ghezzal, un Fennec sur le Rocher

media
L'Algérien Rachid Ghezzal est désormais monégasque. FRANCK FIFE / AFP

Le milieu de terrain offensif algérien Rachid Ghezzal, 25 ans, est désormais monégasque. Libre de tout contrat depuis juin dernier et son départ de Lyon, le Fennec a «l'ambition de jouer au plus haut niveau national et international» avec le champion de France en titre.


« Après plusieurs saisons à Lyon, j'avais besoin d'un nouveau challenge ». Visiblement, Rachid Ghezzal finissait par se sentir trop à l’étroit dans le maillot de Lyon. Le Fennec a pris la décision de filer à Monaco pour « jouer au plus haut niveau, national et international » avec le champion de France en titre, avec un contrat de quatre années. Ghezzal quitte donc l'OL où il a été formé, avant d'y passer professionnel en 2012.

L'expérience de la Ligue 1

Avec le club de l’ancienne capitale des Gaules, l’international algérien aura disputé 119 rencontres toutes compétitions confondues, dont 86 rencontres du championnat de France. Un joli coup pour l'ASM, qui s'offre un bon joueur de Ligue 1, sans débourser le moindre centime d’euro. Son contrat à Lyon s'était terminé à la fin du mois de juin. Le milieu offensif, qui a inscrit 14 buts et délivré 20 passes décisives avec Lyon était entré en discussion il y a plusieurs mois pour une prolongation qui n’a pas finalement pas abouti. Les négociations avec l'AS Monaco duraient depuis de longues semaines, mais achoppaient sur le montant de diverses primes, notamment la prime à la signature.

« Nous souhaitons la bienvenue à Rachid Ghezzal, que nous suivons depuis un certain temps. C'est un joueur talentueux qui connaît notre championnat, mais compte aussi l'expérience en coupe d'Europe. Nous croyons beaucoup en Rachid et ses capacités à franchir un cap supplémentaire à Monaco », s’est réjoui Vadim Vasilyev, le vice-président directeur général de l'ASM. Ghezzal avait été annoncé en Angleterre et en Espagne, mais c’est dans le championnat français qu'il a décidé de rester. Un choix qui lui garantit de participer à la Ligue des champions. La saison dernière, les Monégasques avaient été éliminés en quarts de finale.

Retrouver les Fennecs

Celui qui est né non loin du Parc OL avait marqué le jour de l'inauguration du stade de l’Olympique lyonnais situé à Décines, le 9 janvier 2016. Depuis, il tentait de rattraper le temps perdu. Rachid Ghezzal avait passé quasiment un an sans jouer, en 2013-2014, à cause de problèmes de dos. « Sur le moment, il y a toujours une forme de frustration, surtout lorsque tu vois d’autres joueurs de la même génération que toi, ou même plus jeunes que toi, s’exprimer. Mais j’ai pris mon mal en patience », expliquait le joueur à RFI en avril 2016.

Aujourd’hui, son ambition est certainement de retrouver sa sélection nationale. Présent lors de la dernière CAN au Gabon, où l’Algérie est sortie dès le premier tour, Ghezzal, 11 sélections, n'a pas été convoqué par l'Espagnol Lucas Alcaraz lors des deux derniers rendez-vous des Verts en juin dernier. Mais comme son frère aîné, le gaucher rêve de disputer une Coupe du monde avec le maillot des Fennecs sur les épaules. Il avait inscrit son premier but avec eux lors d’une victoire 7-1 contre l’Ethiopie, le 25 mars 2016.

Talentueux, technique, souvent brillant dans ses orientations de jeu, doté d'un bon pied gauche, Ghezzal est capable d’évoluer aussi bien sur le flanc gauche de l'attaque, qu'en faux pied sur le flanc droit, comme lors de ses deux dernières saisons à Lyon. Avec Monaco, il va tenter de prouver qu’il fait partie des meilleurs joueurs de Ligue 1. Plusieurs internationaux algériens ont d'ailleurs défendu les couleurs de Monaco, le dernier en date se nommant Carl Medjani.

Chronologie et chiffres clés