AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Buteurs africains Portraits Afrique Foot RDC Diaspora joueurs africains Football

Publié le • Modifié le

Chadrac Akolo, la belle histoire du Léopard de Sion

media
Le Congolais Chadrac Akolo. ©FC Sion

Troisième meilleur buteur du Championnat de football Suisse avec le FC Sion, Chadrac Akolo n’est pas le Congolais le plus connu en Europe. Mais le jeune Léopard de 22 ans, arrivé comme réfugié en Suisse, est en train de se faire un nom grâce à ses performances qui pourraient le conduire dans un club européen plus huppé et à une première sélection avec la RDC très bientôt.


Dans le top 20 de RFI, il côtoie des habitués comme le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang ou le Camerounais Samuel Eto’o. A 22 ans, Chadrac Akolo est actuellement 5e de notre classement des meilleurs buteurs africains d’Europe avec 14 buts en 29 matches. L’homme au prénom biblique a véritablement explosé cette saison au sein du FC Sion où il a fait l’essentiel de sa formation après une saison précédente qui l’a vu éclore en prêt à Neuchâtel Xamax (9 buts, deuxième division). Aujourd’hui, Akolo est le troisième meilleur buteur du Championnat suisse et le Congolais le plus efficace en Europe.

De réfugié à joueur professionnel

Pourtant le destin de Chadrac Akolo aurait pu être tout autre avant sa rencontre avec la Suisse. Né en Kinshasa, le 1er avril 1994, l’attaquant gaucher est arrivé à 15 ans au pays des Helvètes avec un statut de réfugié avec sa famille. Pendant plusieurs mois, il a vécu au centre des requérants d’asile de Bex (commune suisse du canton de Vaud) avec la hantise de se voir expulser avec sa famille vers le RD Congo qu’il a fuie. « La pression qu’exerce la peur d’être refoulé est terrible, confiait-il en février 2015 au journal suisse Le Nouvelliste. Ce n’est pas facile. La peur d’être refoulé te quitte rarement ».

Repéré alors qui jouait dans l’équipe de jeunes de Bex, Chadrac Akolo intègre les U18 du FC Sion et ne tarde pas effectuer des piges dans l’équipe première au point que l’entraîneur français de l’époque, Didier Tholot, lui confie les clés du jeu de la formation sédunoise.

Bientôt Léopard…

Fils d’un pasteur de l’Eglise néo-apostolique, le Congolais a toujours eu la foi et a toujours prié pour décrocher son premier contrat pro qu’il a enfin signé avant ses 20 ans (contrat qui finit en juin 2019). Un sésame qui le rassure mais qui ne le fait pas oublier les affres de sa vie à Kinshasa. « J’ai vécu des jours sans manger à Kinshasa. Je me dis parfois que je rêve, je redoute le réveil », lançait-il après son engagement professionnel avec le FC Sion.

Aujourd’hui, Akolo suscite l’intérêt des clubs européens séduits par son profil de joueur « très explosif, notamment dans les petits périmètres » (dixit Didier Tholot), et son nom a circulé du côté de Rennes et de Saint-Etienne pendant le dernier mercato d’hiver. Celui qui a commencé le foot à Kinshasa au FC Corbeau ne devrait pas manquer de sollicitations cet été et surtout, il a de grandes chances de goûter à la sélection lors des matches comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019. Chadrac qui faisait partie de la liste de 31 joueurs présélectionnés pour la CAN 2017, n’avait finalement pas été retenu par Florent Ibenge.

Il ne sera pas au rendez-vous non plus lors des matches amicaux de mars dernier malgré sa pré-convocation. Ce n’est désormais qu’une question de temps avant de le voir vêtir la tunique des Léopard.

Chronologie et chiffres clés