AFRIQUE FOOT

À l'écoute

Burkina Faso CAN 2017 Ligue 1 France Diaspora joueurs africains Portraits Afrique Foot

Publié le • Modifié le

Le Burkinabè Préjuce Nakoulma, un Etalon chez les Canaris

media
L'attaquant burkinabè, Préjuce Nakoulma, nouveau joueur du FC Nantes GABRIEL BOUYS / AFP

Auteur d’une bonne Coupe d'Afrique des nations 2017, Préjuce Nakoulma a signé dans la foulée pour deux saisons et demie au FC Nantes, en première division française (Ligue 1). Ce Burkinabè de 29 ans a fait l’essentiel de sa carrière en Pologne. Il  débarque en Ligue 1 avec l’étiquette d’un joueur qui n’a pas encore tenu toutes ses promesses.


Une « locomotive », un « dragster », un « taureau », etc. Les qualificatifs ont défilé durant la CAN 2017 pour parler de Préjuce Nakoulma, tellement l’attaquant Burkinabè a fait forte impression avec ses chevauchées balle au pied, dans l’axe ou dans son couloir gauche favori. Finalement, le surnom d’Etalon - qu'on attribue aux joueurs de l'équipe du Burkina Faso - va bien à celui qui a donné le tournis aux défenseurs pendant la Coupe d'Afrique des nations. Allez demander aux Gabonais, Tunisiens, et Egyptiens. « Pour moi, c'est le meilleur joueur de la CAN, estime Paulo Duarte, le  sélectionneur du Burkina Faso. Il a été d'un grand niveau et très régulier pendant tout le tournoi ».

Approché il y a quelques années par l'AS Saint-Etienne, non retenu par Lorient en 2013 après un test, Préjuce Nakoulma débarque enfin en France, à Nantes. L’attaquant n’est en effet pas le plus connu des Burkinabè passés par l’Hexagone, comme Alain Traoré (Auxerre, Lorient), Charles Kaboré (Olympique de Marseille), Jonathan Pitroipa (Rennes) ou encore Bakary Koné (Guingamp, Lyon).

Et pour cause : le numéro 7 burkinabè (qui porte désormais le numéro 22 à Nantes) a fait l’essentiel de sa carrière dans le championnat polonais qu’il a rejoint en 2006 après ses débuts au Commune Football Club de Ouagadougou. Après huit ans, six clubs, et plus de 200 matches, Nakoulma a quitté la Pologne pour le championnat turc en s’engageant avec le club de D1 Mersin Idman Yurdu en 2014. A la descente en deuxième division de celui-ci, il a rejoint un autre club turc, Kayserispor, à l’été 2016. Mais l’aventure a tourné court, et Nakoulma a résilié son contrat après 13 matches et 2 buts.

Cadre chez les Etalons

Le FC Nantes a donc sauté sur l’occasion pour s’offrir ce milieu offensif à l’aise sur le côté gauche et qui peut également évoluer dans l’axe. « A la CAN, j’ai joué à plusieurs postes. Je peux jouer un peu partout, c’est au coach de m’utiliser comme il le souhaite, a-t-il confié lors de sa présentation officielle à Nantes. Un joueur offensif doit être polyvalent. Je n’ai pas de préférence ».

Pour Duarte, Nakoulma « est un joueur qui va vite et qui très bon techniquement. Il a cette qualité rare d'être polyvalent et d'être bon quel que soit le poste auquel il évolue en attaque ».

Celui qui s’est fait désirer, tant il a tardé à rejoindre son nouveau club après la fin de la CAN 2017 - « j'étais malade » a-t-il expliqué -, va pouvoir s’exprimer sur le terrain. Recruté par l'entraîneur nantais Sergio Conceiçao, qui a demandé des conseils à son compatriote Paulo Duarte, Nakoulma pourrait se révéler comme une bonne pioche pour le FC Nantes, selon le sélectionneur du Burkina. « Quand il est en confiance et qu'il se sent important, c'est un joueur qui peut te faire gagner un match », affirme le technicien portugais. 

« C'est mon meilleur buteur »

En tout cas, Nakoulma a profité de la dernière CAN pour montrer l’étendue de son talent avec deux buts qui résument assez bien ses qualités de puissance et d’opportunisme qui ont permis au Burkina de finir avec la médaille de bronze.

A près de 30 ans (il les aura le 21 avril prochain), Préjuce Nakoulma aura mis du temps à s’offrir une visibilité en Europe alors qu’il est devenu un élément incontournable en équipe nationale du Burkina Faso.

Désormais, parmi les joueurs cadres de la sélection, celui qui doit son prénom à une « invention » paternelle (« Pré » comme premier et « juce » comme justice) est un habitué des Etalons depuis 2012. Il a disputé quatre Coupes d’Afrique avec le Pays des hommes intègres. Il traverse certainement la meilleure période internationale de sa carrière. « Il a une importance énorme aujourd'hui dans l'équipe du Burkina, confirme son sélectionneur. C'est mon meilleur buteur. Il est en pleine forme et évidemment j'espère qu'il va le rester parce qu'il a beaucoup de choses encore à apporter au Burkina ».

S’il a connu en 2015 une vraie-fausse exclusion de la sélection, Préjuce Nakoulma reste en effet plus que jamais un joueur sur lequel le Burkina compte pour disputer enfin sa première Coupe du monde, en 2018. En attendant, c’est le FC Nantes et la Beaujoire qui espèrent se délecter des chevauchées de l’Etalon.

Chronologie et chiffres clés